Guide des pays où le CBD est interdit

Dans quels pays peut-on consommer du CBD ? Où est-ce interdit ? Et d’abord, c’est quoi exactement le CBD ? Réponses dans cet article.

La loi sur la consommation de cannabis à usage thérapeutique est assez floue. Alors, où en est-il possible de consommer du CBD et ses produits dérivés ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est une des substances actives, présentes dans les feuilles et les fleurs de chanvre. Le CBD est aussi appelé cannabis légal de par le flou qui entoure la législation à ce sujet. Le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant à cause de son taux de THC inférieur à 0,2 %. Cette substance récente est reconnue pour ses effets thérapeutiques. En encadrant la prise de CBD, on note des effets positifs sur la santé des patients malades. Le CBD soulagerait notamment les effets de la maladie de Parkinson. Il ne provoque pas non plus d’effet comme le cannabis récréatif. Cependant, il peut entraîner des interactions avec les molécules de certains médicaments.

La culture du cannabis dans le monde

On ne mesure pas vraiment l’étendue de la culture de cannabis mondiale. Mais les principaux pays producteurs de cannabis avec THC sont le Maroc, l’Inde, la Jamaïque ou encore l’Afghanistan. On parle de cannabis et non de CBD. La marijuana (fleurs et feuilles de la plante de cannabis) est aussi connue sous le nom de weed. La résine de cannabis (haschich) consommée en Europe, quant à elle, proviendrait en majorité du Maroc. Ces substances sont des stupéfiants et leur usage est illégal dans de nombreux pays dont la France.

La culture du CBD (chanvre industriel) est moins floue. La France est d’ailleurs le premier pays producteur en Europe de chanvre à usage industriel.

Où peut-on consommer du CBD dans le monde ?

À Cuba, en Équateur ou encore au Brésil, il est interdit de consommer du cannabis à usage thérapeutique. Au Chili, en Argentine et au Mexique (pour ne citer que ces pays d’Amérique Latine), il est autorisé de consommer du CBD. À noter que l’Uruguay a été le premier pays au monde à rendre légale la production, la vente et la consommation de cannabis comme de CBD.

Ailleurs, dans le monde, la législation dépend du gouvernement ou des états pour l’Amérique du Nord notamment. Au Canada, par exemple, la détention de CBD est légale. En Europe, la consommation de cannabis à usage thérapeutique est autorisée, mais pas officiellement légale dans de nombreux pays. C’est ce flou juridique qui permet au CBD d’être consommé actuellement. Il est vrai que la majorité des pays tolère sa consommation pourvu que le taux de THC soit inférieur à 0,2 %.

Que dit la législation française sur la consommation de CBD ?

La loi française tolère plus qu’elle n’autorise la vente de CBD dont le taux de THC est inférieur à 0,2 %. Attention, ce taux de 0,2 % maximum est celui que doit contenir la plante. De plus, la France autorise la consommation de CBD obtenu à partir des graines et des fibres. La fleur ne peut en aucun cas entrer dans la composition des produits finis à base de CBD.

Si vous êtes contrôlé en possession de cannabis (résine ou marijuana ou toutes autres drogues), vous risquez une amende de 200 euros pour usage de stupéfiants. Cette amende peut être majorée à 450 euros en cas de retard de paiement. Au-delà de 100 grammes de cannabis sur vous, vous risquez une condamnation. En cas de contrôle, la police peut faire un test CBD pour déterminer rapidement le taux de THC et si le produit est légal ou non.

En bref, l’usage de CBD est toléré dans la grande majorité des pays. En France, le taux de THC doit obligatoirement être inférieur à 0,2 % pour que la substance ne soit pas considérée comme un stupéfiant.

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 + 3 =