Prescription de CBD : comment se faire prescrire du cannabis médical ?

Si le CBD est désormais légal et en accès libre en France, il est toujours préférable d’avoir une prescription de son médecin pour un usage thérapeutique. Voici comment et pourquoi se faire prescrire du cannabis médical légal sous forme de CBD.

Après de longues périodes d’interdiction de la consommation du CBD pour usage thérapeutique en France, L’ANSM vient enfin de donner son autorisation pour une expérimentation des bienfaits thérapeutiques du cannabis sous forme de CBD. Dès lors, les médecins pourront prescrire du CBD pour usage thérapeutique à leurs patients, mais à des doses bien précises ! Dans cette revue, nous allons vous expliquer comment il est possible de se faire prescrire du CBD pour des fins thérapeutiques et profiter des bienfaites des cannabinoïdes.

Qui peut prescrire du CBD ?

Lors de son apparition en France, le CBD était utilisé uniquement dans un but récréatif, car ses vertus thérapeutiques n’avaient pas encore été approuvées par l’ANSM. Mais aujourd’hui, la France souhaite expérimenter les bienfaits du cannabis et a donc autorisé sa prescription pour usage thérapeutique. Cependant, seul un médecin spécialiste peut prescrire sur ordonnance à ses patients le CBD afin de les aider à soulager leurs douleurs et à se sentir mieux.

Le CBD est généralement prescrit aux individus souffrant de douleurs chroniques que même les traitements médicaux n’ont pas réussi à soulager. Cependant, il est nécessaire que ce soit votre médecin traitant qui vous prescrive du CBD. Par exemple, si vous souffrez de problèmes d’ordre neurologique, ce sera à votre neurologue de décider si oui ou non vous avez besoin d’un traitement thérapeutique à base de CBD. Ce sera également à lui de définir les doses ainsi que la forme de CBD que vous devez consommer.

⚠️ IMPORTANT : Si vous souffrez ou que vous êtes malade, ne tentez jamais de faire de l’automédication. Le CBD peut être une aide dans certains cas pour soulager et mieux supporter la douleur par exemple. Cependant, seuls les médicaments adaptés pourront véritablement vous soigner sur le long terme.

L’importance de consulter l’avis de son médecin avant de consommer du cannabis médical

De plus en plus de recherches ont abouti sur le fait que le cannabis possède des vertus thérapeutiques pour les personnes souffrant de problèmes neurologiques ou de douleurs chroniques. Selon les études, le cannabis permettrait de détendre les muscles, ce qui permet de soulager la douleur et de limiter les crises d’épilepsie. Mais ce n’est pas tout, cette molécule peut également être prescrite aux personnes atteintes de dépression nerveuse. Grâce à ses vertus relaxantes et apaisantes, le CBD permet de se détendre et de se sentir plus serein, ce qui est idéal en cas de dépression nerveuse. Celui-ci peut également aider les personnes atteintes de cancer, notamment lors de la chimiothérapie, car cette molécule apporte de l’énergie, soulage des nausées et aide à gérer le stress. Contrairement à d’autres traitements, les effets secondaires sont rares ce qui est appréciable pour le patient.

Dans quel cas peut-on se faire prescrire du CBD thérapeutique ?

Cependant, il est nécessaire de consulter un médecin avant de consommer du CBD, notamment si celui-ci contient également du THC, car ce sera à lui de savoir si votre cas nécessite une cure de CBD. Il est donc important de prendre conseil auprès de votre médecin avant d’en consommer. Pour résumer, voici les différents cas où on peut vous prescrire du CBD pour un usage thérapeutique, à savoir :

  • En cas d’épilepsie : le cannabis permet de traiter les cas d’épilepsie sévères. Celui-ci va réduire l’intensité des crises et peut même espacer leurs fréquences ;
  • Pour soulager les douleurs chroniques : le CBD peut être utile pour les patients sujets des maladies articulaires comme l’arthrose ou la sclérose en plaques par exemple. Il peut être prescrit pour réduire la douleur liée à ce type de maladies ;
  • Lors d’une chimiothérapie : le CBD est connu pour ses vertus relaxantes, apaisantes, énergisantes et anti-nauséeuses, ce qui fait de lui un allié redoutable pour les individus atteints de cancer qui sont en plein traitement de chimiothérapie ;
  • En situation palliative : le CBD peut être prescrit comme traitement palliatif pour les patients atteints de maladies chroniques ou incurables. Celui-ci permet d’améliorer leur qualité de vie et d’avoir quelques moments de répit ;
  • Troubles du sommeil : les vertus relaxantes du CBD peut aider à lutter contre l’insomnie. Il est préférable de tester ce produit naturel avant d’envisager l’usage de somnifères.

Vous l’aurez compris, les CBD ne remplacement pas un médicament mais il peut aider à aller mieux dans certains cas bien précis. Une prescription médicale peut donc être faite par praticien spécialisé.

Médecin donne une ordonnance pour du CBD : prescription de cannabis médical

Sous quelle forme le CBD est-il prescrit par les médecins ?

Aujourd’hui, étant donné que la consommation du CBD pour des fins thérapeutiques a été autorisée en France, certains médecins ont reçu le feu vert pour commencer à en prescrire. Ces derniers doivent suivre une formation ainsi que des stages pour savoir quel type de CBD prescrire et prescrire le bon dosage du CBD. Avant sa légalisation, le CBD était dissocié de THC. On devait consommer uniquement du CBD avec un taux de THC inférieur à 0,4 %. Mais aujourd’hui, ce sera au médecin de décider quelle dose de THC ou de CBD son patient peut consommer.

Il existe différents types de formes de produits à base de CBD. En général, les médecins prescrivent du CBD sous forme de comprimés ou d’huile, qu’on peut consommer par voie sublinguale. Ces derniers peuvent également vous prescrire de la résine, mais jamais du tabac à base de CBD. En effet, consommer du CBD par combustion est nocif pour la santé. Mieux vaut donc opter pour la consommation du CBD sous forme d’huile, de résine, de fleurs (thé, tisane, infusion) ou encore sous forme de compléments alimentaires.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =